Comment dépoussiérer, nettoyer et entretenir ses balais en fibre naturelle ?

Posté par: Audrey Rouffiac Dans: Conseils & Astuces Sur: Commentaire(s): 0 Like(s): 696

Un balai se ménage ! On ne l’oublie pas au fond d’un placard tête en bas les poils écrasés au sol baignant dans la poussière et les miettes du petit déjeuner, ou alors pas tout le temps. De temps en temps, avant d’atteindre le seuil critique (quand il y a plus de miettes que de crin…) on lui accorde une petite remise en forme...On vous dit comment dans cet article made in Broom :)

Ce qu'il faut savoir pour commencer : chez Broom Jolie Quincaillerie, tous nos balais (et la majorité de nos autres accessoires ménagers aussi d'ailleurs) sont entièrement fabriqués en matière naturelle. Qu'il s'agisse de nos balais d'intérieur, d'extérieur, de nos têtes de loup, balai pour murs et moulures, brosses à armoire, balayette, balai à parquet...c'est tout un écosystème parmi lequel on trouve du poils de chèvre, de la fibre de coco, de la paille ou encore du crin de cheval qui s'entretient comme des cheveux ! 

Balayer avec un balai sale, c'est un peu comme faire la vaisselle avec une éponge sale ou bien se laver le corps avec un gant sale...c'est pas terrible niveau hygiène. Le résultat : on étale la saleté, on la balade d'un coin à l'autre, on favorise sa propagation et puis évidemment, on finit par la respirer, y marcher dedans et salir la pièce de nouveau.

A quelle fréquence lavez vos balais ?
Cela dépend de l'utilisation que vous en faites, mais pour un usage quotidien, le nettoyage des fibres de vos balais est conseillé 2 à 3 fois par mois.


ETAPE 1 : Définir la matière de votre balai

En fonction de la composition des poils de sa brosse, l'attention à y apporter peut être différente.
Vous trouverez cette information dans l'onglet "détails" de nos fiches produits.


ETAPE 2 : Mesurer l'ampleur des dégâts

Qu'est-ce qu'il vous fait dire que votre balai est sale ?
Essayer de déterminer ce qui rend votre balai moins performant, cela vous permettra d'adopter la bonne technique de nettoyage.
Miettes de pains, poussières, toiles d'araignées, cheveux, trucs qui collent (péguant comme on dit chez nous)...
Les fibres de votre balai sont-elles tâchées ou colorées ? Est-ce qu'il en manque ? 

ETAPE 3 : Dépoussiérer votre balai en fibre naturelle


Attention, contrairement à ce que l'on peut lire ailleurs sur le web, il n'est pas conseillé de taper votre balai par terre, cela risquerait de déformer les fibres. Il est préférable d'enlever le plus gros de la poussière avec les doigts (portez des gants ménagers si besoin).

Si vous avez un peigne à dents écartées, peignez votre balai de la racine des fibres jusqu'à leurs extrémités pour enlever le plus gros de la poussière les cheveux entortillés et autres toiles d'araignées. Vous pouvez aussi utiliser une de nos brosses à tapis par exemple.

Il est aussi possible d'aspirer avec votre aspirateur le surplus de saleté. 


ETAPE 4 : Laver les fibres naturelles de votre balai

- Pour vos balais et brosses d'intérieur :

Dans un sceau d'eau tiède, diluer une dose de savon doux naturel type savon de Marseille Marius Fabre que nous vendons sur le site.
Les produits naturels sont fortement conseillés pour ne pas endommager ou fragiliser les fibres et leurs propriétés.
Rincez les fibres de votre balai à l'eau tiède, vous pouvez y ajouter un peu de vinaigre blanc si vos fibres sont encore grasses au toucher.

- Pour vos balais d'extérieur en crin de cheval : 

Si les poils de votre balai en crin de cheval sont sales et tâchées, il est possible de répéter l'opération ci-dessus avec de l'eau un peu plus chaude qui décollera plus facilement la saleté.

- Pour vos balais en paille : 

Afin que les fibres restent droites et fermes, l'eau chaude est à prohiber, privilégier l'eau froide, et ajoutez-y du gros sel qui est un nettoyant naturel et permettra de gainer les fibres et d'éviter qu'elles ne moisissent. Laisser tremper quelques heures et bien laisser sécher à l'air libre.


ETAPE 5 : Séchage de votre balai

Après avoir sorti la tête de votre balai de l'eau, secouez-là pour enlever le surplus d'eau.

Attention, cette étape est cruciale ! Un balai que l'on laisse sécher debout, fibres au sol, peut être fortement endommagé et inutilisable par la suite. Les fibres mouillées prennent facilement la forme qu'on leur donne lors du séchage. C'est pourquoi nous vous conseillons de laisser votre balai sécher à température ambiance, à plat, ou bien suspendu à une de nos patères de suspension par exemple.

Peignez à nouveau les poils de votre balai si les fibres se sont entremêlées.

Voila votre balai est comme neuf !


ETAPE 6 : Rangement et stockage de votre balai

Si on veut qu’il garde sa jolie forme initiale, on peut lui aménager un coin à lui, au dos d’une porte si on manque de place, en fixant juste une jolie patère en bois, et en l’installant tête en haut pour protéger le crin naturel des poils. Mais les balais chez Broom sont si jolis qu’ils peuvent sortir du placard et devenir de jolis objets déco à exposer dans la cuisine, dans une buanderie ou dans un couloir, visibles et accessibles ils pourront même donner des envies de ménage à certains habitants de la maison peu passionnés d’habitude par la question !


Commentaire(s)

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire